“La figure de l’immigré dans le roman africain francophone : un nouveau colonisé ?”

DATE : 2010-2011

À PARAÎTRE DANS : La littérature migrante subsaharienne. Coord. par Subha Xavier (Université de Miami, USA) et Papa Samba Diop (Université Paris XII, France) aux éditions Dominique Guéniot en France.

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Les années 1980 et 1990 voient émerger, sur le modèle de la littérature beurre, une littérature africaine d’immigration qui vient décentrer les questionnements identitaires dans la sphère européenne : les critiques parlent dès lors de « Black Babel », « Black génération », ou « Black Beur » et les romans évoquent des personnages aux prises avec les difficultés de l’exil et les aléas de la vie en France. Que viennent donc nous dire les auteurs africains sur cette thématique souvent douloureuse de l’immigration ? Est-elle synonyme d’acculturation ou plutôt quête d’authenticité ? La littérature de l’immigration parle d’une société française intolérante – voire raciste – et dénonce bien souvent les stéréotypes qui emprisonnent l’immigré dans un statut d’homme inférieur : il n’est que rarement l’égal du citoyen français et ce, bien qu’il soit né en France.

This entry was posted in Articles. Bookmark the permalink. Both comments and trackbacks are currently closed.